0 En vedette, Fil d'actualité

Interview Martina Skolkova

20 Oct

Martina Skolkova, le collectif avant tout

Martina Skolkova est aujourd’hui une joueuse de l’OGC Nice Handball. Cette Slovaque d’origine a joué à Michalovce, club que va affronter Nice ce dimanche en coupe d’Europe. Entretien avec une joueuse expérimentée, qui aime faire primer le collectif.

Martina, tu as joué au club de Michalovce. Ça a dû te procurer des émotions particulières d’aller jouer là-bas en coupe d’Europe ?

C’était mon premier club professionnel, donc oui ça ne m’a pas laissé insensible. En entrant dans la salle, j’ai eu des souvenirs de l’époque de quand je jouais là-bas qui me sont revenus. D’autant plus qu’on avait gagné 2 titres de champion. Après, j’étais déjà revenue dans la salle notamment avec la sélection. Mais c’était particulier car ma famille et mes amis étaient présents au match.

Comment as-tu été accueillie « à la maison » pourrait-on dire ?

Très bien ! Autant avec le président du club qu’avec le public. J’ai notamment reçu une médaille d’honneur et un bouquet de fleurs, car Michalvoce vient de gagner son 10ème titre et vu que j’y ai participé en y remportant 2, j’ai été récompensée.

Si jamais vous éliminez Michalovce tu n’auras pas une petite peine pour elles ?

Aujourd’hui je suis à 100% niçoise, donc je souhaite qu’on passe au tour suivant.

Au club, quels sont vos objectifs en coupe d’Europe ?

On n’a pas d’objectif précis, on veut juste aller le plus loin possible. Vu qu’on est « novices » à ce niveau, on ne s’est pas fixées de buts précis. Avant tout, on veut se régaler et régaler notre public en amenant les plus gros adversaires possibles.

Maintenant, parlons un petit peu du championnat. Depuis le début de la saison, vous avez des difficultés à vous imposer à l’extérieur. Comment expliques-tu cela ?

Je pense qu’on a joué que des adversaires forts à l’extérieur. Après, ce n’est pas une excuse car à Brest on passe de peu à côté de la victoire, ou du nul, et on était déçues à la fin. En revanche, on veut vraiment oublier le match à Nantes où on est passées à côté. On ne veut plus faire ce genre de prestation. On voulait se remobiliser au plus vite.

Cette saison, quelles sont les ambitions de l’équipe en championnat ?

Premièrement, on s’est fixées d’aller en playoff, et après on voudra aller le plus loin possible.

Faire aussi bien que l’année dernière, c’est vraiment dans vos têtes ?

On est des compétitrices donc oui on aimerait revivre ce qu’on a vécu la saison passée. C’était vraiment top, ça c’est sûr. Après, le championnat est plus dur donc ça ne sera pas simple. On va tout faire pour faire pareil, mais l’avenir nous le dira.

Avec la coupe d’Europe et l’enchaînement des matches, n’as-tu pas peur que l’équipe connaisse une baisse de régime qui se fasse ressentir sur les résultats ?

Oui la fatigue va s’installer mais on devra faire avec. On prend les matchs les uns après les autres, et on veut juste éviter d’avoir des blessées pour avoir un maximum de rotation. Quoi qu’il en soit, je pense que ce sera de la bonne fatigue car avec l’euphorie de l’Europe on la mettra de côté pour jouer.

Pour finir, parlons de toi. Tu as de l’expérience dans le handball, et notamment au niveau international. Est-ce que tu te considères donc comme une leader de l’équipe ?

Pour être honnête je n’aime pas ce mot de leader. C’est vrai que j’ai une certaine expérience, mais je cherche à mettre avant tout au service du collectif.

Antoine Gégat


Dernières actualités