0 En vedette, Fil d'actualité

Interview Marie Prouvensier

29 Jul
67383447_485909455496835_9148142218626727936_nPeux tu te présenter et nous raconter ton parcours handballistique?  
Je m’appelle Marie Prouvensier j’ai 25 ans et je joue au poste d’ailiere droite. J’ai commencé le handball à l’âge de 5 ans à Dijon. J’ai d’abord intégré le pôle espoir de Dijon, puis le centre de formation. J’ai intégré l’équipe professionnelle de Dijon en 2011-2012 jusqu’en 2016. Puis j’ai quitté Dijon pour signer à Brest 3ans. Et maintenant je suis à Nice pour 2 ans au moins.
Peux tu nous parler de ton expérience en équipe de France? 
En septembre 2014 j’ai vécu ma première sélection. J’étais surprise et bien sûr heureuse. C’était un rêve d’enfant pour moi de porter ce maillot.  J’ai pu vivre quelques compétitions internationales, notamment les jeux olympiques 2016 où nous avons fait une médaille d’argent. C’était extraordinaire, ce sont des émotions que je n’oublierai jamais.
Quel est ton meilleur souvenir sur un terrain? 
Le titre de championne de la coupe de France à Bercy avec Brest en 2018. Surtout la communion avec notre public, le mur blanc.
Quelles sont tes ambitions  personnelles pour cette année?
J’aimerai retrouver du plaisir sur le terrain, du temps de jeu et apporter le maximum à mon équipe.
Comment sens-tu le groupe à l’approche de ce premier match amical le 31 juillet?
Très bien, les filles m’ont mise à l’aise tout de suite que ce soit dans le jeu ou en dehors du terrain, l’ambiance est vraiment top.
As-tu eu le temps de découvrir Nice ?
Pas encore, je suis allée quelque fois à la plage le long de la promenade des anglais mais pour le moment je n’ai pas beaucoup visité.
à ton avis quel va être le niveau du championnat cette année?
J’ai l’impression que le championnat se renforce chaque année , c’est bien cela permet à toutes les équipes d’élever le niveau de jeu. Je pense que le championnat français est l’un des plus relevés d’Europe.

Stage 2019                                                                                                                   

L’OGC Nice Handball a effectué son stage d’altitude en pension complète à l’auberge du « Rabuons » dans le village de Saint Etienne de Tinée (A.M.) du 22 au 26 juillet 2019. Ce fut l’occasion de continuer à peaufiner la préparation physique de nos treize professionnelles ainsi que de nos huit filles du Centre de Formation, montées dans le cadre de notre projet de club sur l’intégration de nos jeunes joueuses, qui se sont retrouvées dès lundi après-midi en salle de conférence, pour un débriefing vidéo sur le projet de jeu 2019/2020 établi par Marjan KOLEV.

Tout au long de la semaine, les filles ont alterné deux entraînements quotidiens, en salle au collège Jean Franco ou en extérieur sur le terrain d’athlétisme mis à notre disposition par la municipalité de Sait Etienne de Tinée, sous la houlette de notre staff. Avec Yoan RAGO, lorsqu’il s’agissait de travail physique ou de musculation et de tactico-technique avec l’entraîneur Marjan KOLEV, épaulé pour l’occasion par la Directrice du Centre de Formation Carine BERTRAND, venue encadrer ses filles en devenir.

Chaque soir de retour à l’auberge, notre Kinésithérapeute Mikaël DAHAN, veillait à la récupération des filles par la cryothérapie et en leur octroyant des séances individualisées de massages ou de soins.

En milieu de semaine, le mercredi soir, une petite soirée festive a été organisée sur le parvis du RABUONS, en présence de Madame Le Maire de Saint Etienne de Tinée, Colette FABRON, ainsi que nos dirigeants montés de Nice pour l’occasion, pour une soirée barbecue très sympathique.

Le bilan de notre stage d’altitude (1160m) a été, à mon sens, très positif, malgré la blessure au genou de Djeneba TANDJAN, qui est redescendue à Nice, dans la soirée du jeudi pour des examens complémentaires avec le docteur William FORET, venu nous rejoindre pour une journée de bilan médical. Pour être complet, je dois ajouter la légère blessure à l’arcade sourcilière de Lou LEBECHENEC le dernier jour avant de redescendre à Nice, le vendredi 26 juillet en fin de matinée avec nos trois minibus.

Claude Mirtillo

Sans titre


Dernières actualités