0 Fil d'actualité

Interview de notre niçoise Julie Meynard !

28 Apr

Veuillez retrouver une interview de notre jeune ailière gauche de notre équipe réserve, Julie Meynard :

Présentez-vous en quelques lignes :

Je m’appelle Julie Meynard, j’ai 16 ans et j’étudie au lycée du parc Impérial en 1ère ES tout en étant également en Pôle espoir.

J’ai commencé le handball à l’âge de 6 ans à l’ASBTP Nice handball où j’ai évolué petit à petit dans les catégories. J’ai ensuite fait une année en -18 France poule haute grâce à l’alliance avec Cannes handball avec qui nous avons participé à la finale du championnat de France à Paris.

Toi qui est niçoise, quel est ton avis sur la ville et le club de l’OGC Nice HB ?

Nice est une ville magnifique, très active, riche et dotée de plusieurs paysages peu communs.

Avec Marie Palmero, nous sommes les deux jeunes Niçoises du groupe et pour nous il n’y a rien de plus plaisant que de porter les couleurs de notre ville et le blason sur notre maillot lors d’un match.

Nous sommes fières de représenter ce club qui signifie beaucoup pour nous mais pas seulement parce que c’est un grand club sportivement mais car ce sont nos racines.

L’OGC Nice est un très bon club doté d’entraîneurs très qualifiés et compétitifs qui nous aident à progresser.

Comment vous sentez-vous au sein du groupe de N1 avec votre surclassement et plus généralement au sein de l’OGC Nice?

Il est vrai qu’il est difficile de s’intégrer avec des filles un peu plus âgées, avec plus d’expériences que soi, mais le groupe est vraiment dans une très bonne ambiance et chacune est là pour nous encourager. Elles sont vraiment présentes pour nous aux entraînements et en matchs afin de nous donner confiance. Dans ce club nous nous sentons bien entourées et encadrées. D’autre part, c’est une ambiance de travail de « pro », un côté que je n’avais jamais connu jusque-là, et c’est tout ce qui fait la différence aux entraînements… pas de rigolade inutile, du sérieux, du début à la fin, un vrai plaisir pour celles qui veulent progresser.

Par ailleurs, j’apprécie aussi la présence à tous les matchs à domicile de l’encadrement du club, c’est très valorisant de jouer devant l’ensemble des dirigeants qui ne ratent jamais un match.

Est-ce qu’en début de saison vous vous attendiez à ça, par rapport à la N1 ? Êtes- vous surpris par le niveau ?

Au début de saison je m’attendais à un très bon niveau et je n’ai pas été déçu… C’était même beaucoup plus que ce que je l’avais imaginé. J’avais déjà vu l’année précédente quelques-uns de leurs matchs et je peux dire que d’être dans les tribunes pour regarder et d’être sur le terrain pour jouer ne donne pas la même chose.

En -18 France le niveau était plus au moins élevé mais arrivée en N1 j’étais surprise car ce n’est pas la même intensité, les mêmes gabarits, le même niveau individuel des joueuses, tout change et pour nous il fallait gagner en maturité dans notre jeu. Et par ailleurs, c’est un vrai challenge pour nous que d’arriver à prendre de la confiance à ce niveau de jeu.

Quels sont vos objectifs au sein de l’OGC Nice ?

Je souhaite progresser, apprendre le maximum de choses afin d’essayer de devenir une très bonne joueuse et pourquoi pas intégrer l’équipe une de l’OGCN dans les prochaines années.

Sur quels points pouvez-vous encore progresser ?

Il y en a une multitude…je suis jeune, j’aurai donc le temps de progresser à mon rythme j’ai encore tant de choses à apprendre que je ne saurai vraiment pas quel point commencer. Par contre, comme je l’ai dit plus haut, mon premier challenge c’est d’arriver à prendre confiance dans ce niveau de jeu, et arriver à m’imposer progressivement comme un point fort de l’équipe. Je sais que ce sera long, mais j’ai toujours été habituée à jouer en étant surclassée avec des temps de jeu conséquents et je veux retrouver cette situation. Après il faut dire que la qualité d’entraînement à ce niveau est tellement présente, que la progression au sein du groupe se fait naturellement, celle qui a de l’ambition a toutes les cartes en main pour y arriver.

 Quels sont vos points forts et points faibles selon vous ?

Selon moi, mon point fort serait ma petite taille qui oui des fois peut paraître plus comme un point négatif que positif mais cela me permet d’être plus rapide et plus vive que les grandes. Mon point faible serait mon manque d’extension qui n’arrange pas la finition.  J’ai toujours eu une vision de jeu qui me permettait de jouer aussi sur la base arrière, mais à ce niveau c’est un point qui est à améliorer si je veux y revenir.

 Si vous deviez choisir une qualité de l’autre Niçoise du groupe Marie Palmero se serait laquelle ?

Si je devais choisir une qualité chez Marie ce serait sa puissance car elle a un gabarit peu commun à notre âge et une bonne tonicité dans ses mouvements.

Son poste nécessite une bonne force physique et je pense que c’est ce qui fait la différence avec les autres filles.

julie



Dernières actualités