0 Fil d'actualité

Itw de Claude Mirtillo suite à la victoire des jeunes à Bordes !

20 Feb

Claude MIRTILLO, responsable technique du club, nous parle de son weekend avec l’équipe réserve, amoindrie par de nombreuses blessures et victorieuse, chez le 2nd au classement, l’équipe de Bordes !

1- Ce weekend tu n’es pas parti avec l’équipe LFH, mais avec l’équipe réserve, explique nous pourquoi ?
Il faut savoir qu’au club de l’OGC Nice Handball, notre cellule d’entraîneurs fonctionne en staff d’une manière particulière depuis la restructuration de notre club il y a deux ans. En effet, le temps que Marjan Kolev, l’entraîneur de l’équipe première, finisse sa formation fédérale lui permettant d’entraîner légalement au plus haut niveau français, nous jonglons avec Emmanuel Dott (directeur du centre formation), Audrey Clément (responsable de la section jeune) et moi-même, sur l’encadrement des diverses équipes le weekend pour être en conformité avec le cahier des charges fédéral. Nous savions que pendant l’année, il y aurait quelques weekends compliqués à gérer et ce dernier en était un, avec l’équipe première qui jouait à Fleury le même jour et à la même heure que notre réserve à Pau. C’est la raison pour laquelle samedi, j’ai coaché seul notre centre de formation…

2- Comment s’est déroulé ce long déplacement ?
Se rendre à Pau en minibus est toujours un peu long (1500 kms aller/retour), mais c’est le quotidien de notre jeune équipe réserve depuis l’année dernière dans cette poule sud de N1 très compliquée, qui nous amène huit fois dans le grand ouest de la France.

3-Tu es parti avec un effectif réduit, parles-nous de ton collectif ?
Si les résultats en apparence sont bons, nous sommes bel et bien dans le dur depuis le début de cette année 2018. En effet, nous comptons dans nos deux effectifs de performance (LFH et Centre de formation) pas moins de onze blessées, ce qui nous a obligés à partir en Béarn avec un effectif tellement réduit que nous avons été obligés de puiser dans nos moins de 18 ans pour avoir le nombre légal de joueuses, nous permettant d’évoluer à ce niveau de la compétition.

4- Vous avez affronté le 2ème au classement, comment s’est déroulé ce match ?
Cette équipe de Bordes classée seconde de notre championnat nous avait battu à Nice au match aller, en nous donnant une belle leçon. Autant dire, que nous rendre dans leur fief imprenable avec cette équipe de gamines, pour laquelle quatre d’entre elles n’avaient pas encore 17 ans et les autres étaient à peine plus vieilles, je n’en menais pas large ! Mais c’était sans compter sur l’insouciance de la jeunesse et la folie qu’elles ont mise dans ce match. À 61 ans j’ai encore appris samedi soir, que tout est possible avec nos filles, certes face une équipe de Bordes transparente et méconnaissable, mais avec une envie hors norme et sans faille. Elles ont éteint le chaud public béarnais, qui avait cru, sans doute un peu trop tôt en voyant cette équipe d’enfants, que leur équipe favorite n’en ferait qu’une bouchée !

5- Quel bilan fais-tu de ce weekend ?
Avec l’équipe première qui est allée vaincre à Fleury avec là aussi une équipe très jeune, ayant modestement participé à la restructuration de notre club, c’est un grand sentiment de fierté qui m’anime, par nos résultats et la façon dont nous les obtenons. Arriver à jouer en équipe à notre époque, est la chose la plus dure à obtenir, y arriver au plus haut niveau me rend simplement heureux.

Merci Claude !!



Dernières actualités