0 En vedette, Fil d'actualité

Le centre de formation de L’Ogc Nice

11 May

MIRTILLO_CLAUDE ENTRAINEUR ADJOINTClaude Mirtillo Directeur Technique

1) Depuis quand existe le centre de formation à Nice
Le centre de formation existe depuis Juillet 2014.
2) Quel niveau de jeu est proposé aux filles qui font parties du cdf
Le niveau de jeu proposé à nos jeunes athlètes, est la Nationale 1 (3ème division française, niveau le plus élevé en France pour un CDF).
3) Les jeunes espoirs en formation intègrent elles souvent les entraînements des pros?
L’intégration à un Centre de Formation labellisé par la FFHB comme le nôtre se fait sur une échéance de quatre saisons sportives divisées en deux fois deux saisons pour permettre aux deux parties de faire un point scolaire et sportif, avec la possibilité de revoir le dossier au bout de deux ans. 
La probabilité, qu’une jeune fille au Centre de Formation, intègre les entraînements des professionnelles est donc relative à son potentiel physique et technique, ainsi qu’aux différentes opportunité qu’elle pourra avoir tout au long de la saison (blessures, absences ou autres problèmes d’une joueuse professionnelle). Il va de soit qu’entre la première année où elle accède au Centre à l’âge de 17 ans et la quatrième à 21 ans, la transformation de l’athlète sera telle, qu’elle aura plus de chance d’accéder à la LFH au fur et à mesure qu’elle progressera.
4) Comment se passe un recrutement au centre de formation, Quels sont les projets proposés aux jeunes filles ?
Le recrutement se fait sur dossier, le double projet scolaire et sportif étant une obligation fédérale, il faudra que la jeune fille et ses parents acceptent le fait, que dans une structure comme celle-ci, elle devra évidemment progresser au handball, mais aussi et surtout suivre assidûment un cursus scolaire, qui lui permettrait, le cas échéant, si elle n’avait pas le niveau pour devenir une joueuse professionnelle, qu’elle ait naturellement la possibilité d’une reconversion sociale ou d’un prolongement de ses études.
A l’OGC Nice Handball, dès que nous évaluons, à l’issue des quatre années de formation, qu’une ou plusieurs de nos jeunes filles ont le niveau sportif pour accéder au professionnalisme, nous lui proposons un premier contrat professionnel de deux ans, voir plus si accord.
5) Quel est le nombre de filles issues du centre de formation niçois qui intègrent le groupe pro
Sur les cinq dernières saisons 6 joueuses ont signé un contrat professionnel à l’OGC Nice et 14 autres ont accédé à la LFH ou à la Pro D2 en France.
6) Penses tu qu’il y ait de forts potentiels au cdf niçois
Oui, mais je ne les citerai pas de peur quelle prennent la grosse tête. Je plaisante, mais le ne le dirai pas quand-même, à elles de se dévoiler et de travailler. Le double projet est dur à gérer pour des jeunes filles de cet âge ! Au handball, elles accèdent à l’antichambre de l’élite d’un sport, qui est le plus titré en France et la concurrence est telle, qu’on ne peut leur faire aucun cadeau. 
7) Quel rôle va jouer le cdf en N1F la saison prochaine selon toi ?
Avec l’arrivée du Covid 19, il va y avoir quelques changements notoires et un niveau de jeu proposé dans les poules un peu différent, mais on le voit chaque saison, nous sommes en N1F à la frange du professionnalisme, confrontés à des clubs qui veulent accéder à la  ProD2 et qui se structurent en conséquence, ce qui nous rend la tâche du maintien très difficile, ayant évidemment un effectif très jeune. A la vue de celui-ci pour la saison prochaine, j’ai l’espoir de réaliser encore une belle saison, de se maintenir et pourquoi pas de titiller de temps en temps les cadors de la poule.
Lou Lebechennec joueuse du Centre de Formation:

1/ Depuis combien de temps es-tu au CdF ?

Je suis au centre de formation de l’OGC Nice depuis l’été 2018, avec une convention signée pour 2 ans, qui se termine bientôt.

2/ Racontes-nous ton parcours handballistique

J’ai commencé le hand à l’âge de 10 ans au Cercle Paul Bert Handball de Rennes où je suis restée jusqu’à mes 15 ans, de la -12 Départementale à la -15 Excellence Région.LOU LEBECHENNEC

Après les sélections en équipes de Comité et de Ligue, j’ai intégré le Pôle Espoir de Brest à 14 ans dès la troisième et jusqu’à la terminale.

A 15 ans, je suis allée jouer deux ans au Rennes Metropole Handball, car le niveau de jeu au CPB ne me permettait plus de poursuivre ma progression. Après quelques mois en -18 nationaux, j’ai intégré l’équipe réserve en N3. Avec seulement un entrainement par semaine avec l’équipe, il n’a pas été simple de m’adapter au projet du club, mais mon jeu a tout de même pu évoluer au contact des joueuses seniors.

Ensuite, pour la saison 2017-2018, je suis allée jouer dans le Finistère pour une année en N1 dans le club de Landi-Lampaul, plus proche de Brest et dans lequel je pouvais cette fois m’entraîner toute la semaine. Ce fût une saison assez compliquée car du fait de nombreuses blessures chez les joueuses les plus expérimentées, nous avons joué sans rotation durant la quasi-totalité du championnat. L’équipe était donc très jeune, moins de 19 ans de moyenne d’age, et surtout sans rotation. Bien que nous ayons été reléguées, ce fût très formateur, surtout pour le mental.

Durant cette période, j’ai été appelée pour plusieurs stages en Equipes de France Cadette et Jeune, sans être sélectionnée pour les compétitions officielles.

Enfin, j’ai été contactée par l’OGC Nice durant les Interpôles 2018 à Bourg-de-Péage. Je ne pouvais évidemment pas laisser passer cette opportunité ! Ça fait donc maintenant 2 ans que je suis Niçoise !

3/ Quest-ce que t’a apporté le CdF ?

Ces deux ans au Centre m’ont apporté de la rigueur et de la maturité au niveau de mon jeu et c’est pour beaucoup dû au fait que je côtoie un staff technique compétent et des joueuses professionnelles aux talents variés. Je pense en particulier à Eshan qui me conseille sur le plan offensif et Hata qui m’a beaucoup appris sur le positionnement défensif.
Du fait de la visibilité du club, le Centre m’a également permis de me rapprocher de nouveau des sélections en Equipe de France U20.

4/ Tes objectifs avec le CdF l’an prochain ?

Mes objectifs ne changent toujours pas : je veux continuer à progresser sur le plan individuel en perfectionnant mes points forts et en travaillant dur mes points faibles. Je compte beaucoup sur cette saison pour intégrer encore plus la D1, car c’est mon objectif premier.
Je n’oublie pas l’équipe réserve, en N1, avec laquelle je compte bien jouer la première partie de tableau en championnat. Avec un staff de qualité comme celui qui est au club et les nouvelles recrues du Centre, je pense que c’est un objectif tout à fait accessible.

5/ Et tes objectifs personnels ?

En plus d’intégrer l’équipe première, de jouer dans le championnat de D1 et de progresser au maximum, je travaille aussi pour être sélectionnée aux derniers stages France Junior et être au Mondial U20 au mois de Décembre en Roumanie. Défendre les couleurs de la France en compétition officielle est pour moi un objectif très fort.

La journée type de Lou

 Je me réveille à 6h30

Debout: 6h50 ( je suis un peu dure niveau sommeil🤣)

 Je prends le bus: 7h20 a 7h50

J’ai cours à la fac de 8h à 16h

Didier vient me chercher pour être à l’entraînement D1 avant 17h

Ça m’arrive de doubler N1 et D1´ si c’est le cas:

Entraînement D1: 17h-18h30

Entraînement N1: 18h30-20h

Ensuite je traîne sur terrain et je récupère mes affaires, à 20h30-45 à l’appartement du cdf

21h: douche et je nous prépare à manger à Lesly et moi-même (on est h 24 ensemble 😅)

 Je fais mes devoirs le plus souvent entre 21h30-22h

Ensuite on mange devant petit film Netflix

Je me couche généralement vers 23h/23h30

Wendy Audoin Capitaine de la N1F:
1) Depuis quand es-tu à L’Ogc Nice handball?
Cela fait 2 ans que je suis à l’Ogc.
IMG_0517
2) Expliques-nous ton rôle de capitaine
Mon rôle de capitaine est particulier dans cette équipe étant donné que c’est un centre de formation. L’important pour moi est que tout le monde se sente bien. Que chacune trouve sa place: que ça soit  le centre qui a une charge de travail conséquente, comme les partenaires qui sont essentielles à  l’équilibre du groupe.
3)Quelles relations as-tu avec les filles du Cdf?
les filles du centre sont comme mes bébés ! Ou petites sœurs 😂… parce que je suis pas si vieille que ça !! Elles sont supers et j’essaie de leur apporter tout ce que je peux ( beaucoup de bonne humeur et de bienveillance).
4)Comment vois-tu la saison de la N1 la saison prochaine?
J’ai hâte de commencer la nouvelle saison !
Les recrues sont vraiment de qualités et les anciennes ont pris en maturité. Ça peut donner que de bonnes choses !
5)Combien d’entraînements par semaine les partenaires de N1 font-elles?
Pour les partenaires 3 entraînements de hand et 2 de musculation. La chance que l’on a c’est que pour les plus motivées les spécifiques du centre sont mêmes ouverts aux partenaires. C’est d’autant mieux pour la vie du groupe.
6)Quelle est la principale qualité pour être capitaine?
Selon moi un capitaine doit être à l’écoute: des joueuses mais aussi de l’entraîneur. Il fait le lien entre les 2. Il doit être à  la fois bienveillant et à la fois capable de taper du poing sur la table quand il le faut.
Et pour cette équipe je dirais qu’il faut être dotée de beaucoup d’humour 😂.
7) Selon toi est-ce que certaines filles du Cdf ont un gros potentiel?
Les filles du centre ont toutes des qualités individuelles. Que ça soit physique ou technique. Mais leur atout majeur,et c’est ce qui les amènera à être des athlètes de haut niveau, c’est l’investissement et l’implication dont elles font preuve. Ce sont de vraies bosseuses. À leur âge c’est ce qui fait la différence. Parfois il faut même les engueuler pour qu’elles s’arrêtent de s’entraîner!


Dernières actualités